Réseaux sociaux
dans  CULTURE

L’amour – nouvelle #7

Publié par Charlie | Commentaires :2 | 23 février 2015

amour nouvelle noir blanc gris

Je t’aimais à la folie, et je ne sais même pas pourquoi. Je ne savais déjà pas pourquoi à l’époque, ce qui est toujours la meilleure façon d’aimer. Penser à toi me serrait ce qui devait être mon deuxième cœur, un cœur secrété par mon corps pour n’aimer que toi, un cœur animal pour n’aimer qu’une seule fois, dans le bas-ventre, bien sûr, ce cœur, et un long frisson remontait le long de ma colonne vertébrale, en suivait les tourments, et faisait courber ma nuque dans un sourire.

C’était bon de penser à toi, c’était absence subite et joie du lendemain. La chair de poule.

 

On croyait en dieu et aux tartes aux abricots, dévorées avec les doigts dans des jardins. Les mains et les mentons jutant tièdes. C’était l’été, le seul été du monde. Il a fait soleil et sourire tous les jours.

On avait tant de promesses à se taire, tous nos vœux à exaucer. On se caressait du bout des cils. Il aurait fallu savoir faire la roue. Quand on est heureux sans le faire exprès, on ne sait pas comment faire pour le rester. La première peur ferme les poings et le cœur.

Paris ciel gris nouvelle texte littéraire

 

J'ai écrit ce texte en juillet 2011. J'espère qu'il résonnera pour vous comme pour moi. 
Je crois que j'attendais de l'avoir offert pour le partager.
Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram