Réseaux sociaux
dans  CULTURE

Raiponce, nouveau dessin animé préféré du monde entier

Publié par Charlie | Commentaires :0 | 15 octobre 2015

J’ai vu Raiponce pour la première fois au printemps dernier, je dirais. Environ. Et j’ai scotché. Pendant que je le regardais pour la première fois, enfouie sous ma couette, j’ai envoyé un texto à un copain qui aime aussi les dessins animés pour lui proposer qu’on le regarde ensemble s’il ne l’avait pas déjà vu. C’est vous dire si ça m’a plût.
Le week-end dernier, je savais que j’avais besoin de tendresse, de rire, de joie… Alors, entre deux bons moments avec les amis, j’ai regardé Raiponce. Deux fois. En trois jours. (À part ça je vais bien, hein !)

raiponce heroine disney

Alors, qu’est-ce qu’il a de si particulier, ce film ?!

ATTENTION TEASING !
Hé bien, au premier abord, on pourrait croire qu’il est super classical pour un Disney nouvelle génération : une fille enfermée dans une tour, délivrée par un homme… Les cheveux ultra longs… La méchante mère/belle-mère/fausse mère…

Mais Raiponce n’est pas une héroïne comme j’en ai connu des kilotonnes dans mon enfance : elle a un caractère bien trempé et n’hésite pas à réinventer les objets du quotidien pour se battre et obtenir ce qu’elle veut. De l’importance d’avoir des poêles à frire de compétition ! En outre, elle appelle son animal de compagnie Pascal. Ce qui est un excellent choix. Si elle avait eu un chat gris, parions qu’elle l’aurait appelé Rodolphe !
En plus, elle est drôle, dégourdie, jolie et elle se promène pieds nus. À la fin du film, elle est brune et porte les cheveux courts, j’adore, je suis fan mais oui, bravo ! Les chansons sont cool comme tout, ça c’est à l’ancienne. Je les aime presque autant que celle d’Aladdin, c’est vous dire.

Quant au prince charmant, c’est un voleur et un dragueur un peu minable (quoique assez charmant, il est vrai…). Et oui, tout le monde peut évoluer et a droit à une seconde chance !

raiponce voleur heroine

Ensuite, ce qui m’a frappé, c’est combien la violence psychologique y est bien mise en scène. Le discours pervers de la mère-sorcière est très réaliste : sa façon de rabaisser Raiponce à la moindre occasion, d’affirmer qu’elle seule détient la vérité… Tout cela ressemble comme deux gouttes d’eau à ce qu’on peut réellement entendre de la bouche d’un pervers manipulateur. Ça semble parfois exagéré… Et pourtant non ! Pour l’avoir vécu, je peux vous dire que la « victime » laisse passer des choses absolument énormes, ne serait-ce que parce qu’elle peine à en croire ses propres yeux/oreilles : « non, il/elle ne me ferait jamais de mal ! »
Enfin, Raiponce s’en sort parce qu’elle se fait confiance, qu’elle s’écoute, qu’elle croit en elle… Quel meilleur exemple pour des enfants ?

raiponce heroine disney danse tresse fleurs

Si vous ne l’avez pas encore vu, foncez, vous allez passer un super moment !

Prévoyez le pop corn fait maison, les fruits secs et le thé bien chaud… Et n’oubliez pas de m’inviter ! 😉 J’apporterai de la pâte de coings, elle est sur le feu, là, et ça sent diaboliquement bon…

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram