Réseaux sociaux
dans  CULTURE

Le spectacle de Noël : Robinson Crusoé, la véritable histoire de mon père

Publié par Charlie | Commentaires :0 | 17 décembre 2016

Il y a quelques mois, je vous avais parlé de ce spectacle encore en gestation au travers d’une interview de Joëlle. Et me revoilà maintenant que j’ai vu Robinson Crusoé, la véritable histoire de mon père en chair et en actions et que j’y ai entraîné des amies et leurs enfants !

14753270_1118509388198464_5731240620355600318_o

Voilà qui est époustouflant !

Elliott est un petit garçon qui parle un langage bien à lui et ne manque pas d’imagination. Son histoire préférée, c’est celle de Robinson Crusoé. Mais depuis que sa mère a disparu, la vie est beaucoup moins drôle pour lui, car elle seule le comprenait. Son père, lui, ne comprend rien à sa façon de tordre les mots, de se raconter des histoires, de jouer.

Après une dispute, l’imagination d’Elliott les transporte sur l’île déserte de Robinson, où ils vont apprendre à se rencontrer, à se connaître et à se comprendre. Une aventure dont ils sortiront tous les deux transformés !

14344866_10208927619580950_3046180276236222116_n

C’est une pièce entre rêve et réalité qui parle de la capacité que nous avons, chacun de nous, à nous ouvrir à l’univers de l’autre, à l’accueillir et accepter de le décoder… En premier lieu entre le parent et l’enfant.

Je ne suis pas encore maman, mais je connais cette relation vu du côté enfant de la barrière : pas toujours facile d’être soi-même face à son parent, à ses attentes parfois inappropriées ou déçues !

Le début de la pièce fait intervenir des sons enregistrés et des jeux de lumière qui contribuent à soulever une profonde émotion chez le spectateur. L’humour est au rendez-vous, et j’ai adoré la façon dont Elliott transforme le langage ! J’aurais voulu prendre des notes pour réutiliser certaines de ses phrases ou jeux de mots 😉

15250843_10154330140218558_4811870349315367835_o

Joëlle, qui est aussi co-auteure de la pièce, campe ce petit garçon pas comme les autres avec une grâce et une énergie exceptionnelles. J’avais envie d’enfermer ce petit bonhomme si mignon dans un globe en verre pour bénéficier toujours et partout de son regard tout neuf et si espiègle sur le monde. Quand au père, interprété par Florent Ferrier, il est touchant, bourru et drôle, très attachant.

14753473_10154220503973558_3608814408641512121_o

Ce qui m’épate, c’est la capacité de ce spectacle à s’adresser autant aux enfants qu’aux adultes qui les accompagnent, à émouvoir petits et grands… À nous faire rire avec la larme à l’oeil. Si ma passion des dissertations me reprenait, j’aimerais bien savoir comment ça marche exactement, cette machine-là !

En attendant, je vous invite à aller voir ce beau spectacle, profitez donc des vacances de Noël pour aller applaudir ces deux incroyables comédiens au théâtre de La Boussole rue de Dunkerque à Paris (qui aurait pu rêver meilleur théâtre pour cette pièce !?).

À la fin du spectacle, vous pouvez discuter avec Joëlle et Florent, prendre une photo avec eux… L’idée parfaite pour finir l’année en beauté, ou la démarrer en douceur puisque Robinson aura encore 4 dates fin janvier pour émerveiller ceux qui quittent Paris pendant les fêtes !

Joëlle et Florent prennent la pose à la fin de la représentation

Joëlle et Florent prennent la pose à la fin de la représentation

Vous m’en direz des nouvelles !

 

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram