Réseaux sociaux
dans  FOOD

Le carrot cake de ouf

Publié par Charlie | Commentaires :3 | 14 octobre 2013

Oyez oyez braves lecteurs, attentives lectrices,
Voici venu le temps de vous conter la recette
du très délicieux carrot cake qui ne fait même pas (trop) grossir !

Comment ça, pas (trop) grossir? Hé bien, en grande fan de carrot cake, j’ai fait beaucoup d’essais pour finalement obtenir cette recette, où les seules matières grasses sont les amandes et les œufs ; ni huile ni beurre, non, mais le gâteau est moelleux quand même, ne vous inquiétez pas ! Et désormais, on peut même se passer des oeufs avec des substituts végétaux (je vous propose d’en combiner deux).

Alors oui, les amandes c’est gras, les noix aussi, mais c’est du bon gras et aussi plein de protéines végétales et de bonnes choses pour votre petit corps !

Les carrot cake en famille

Famille de carrot cakes prête à être dévorée

Pour un beau gâteau (pour 2 ou 8 personnes, c’est une question d’appétit individuel) :

Les INGRÉDIENTS de base :

  • 275 g de carottes (ou 300 g de fibres résiduelles de votre centrifugeuse ; dans ce cas, ajoutez un peu de lait d’amandes à la pâte)
  • 175 g d’amandes en poudre
  • 80 g de farine (ou farine de châtaigne pour les NO-gluten, ça se marie très bien avec la carotte et les épices)
  • 150 g de sucre blond ou roux
  • 1 sachet de levure chimique
  • ½ c. à café de sel et presque autant de bicarbonate de sodium (en pharmacie ou supermarché) (ça allège la pâte)
  • 2 c. à café rase de cannelle en poudre minimum ! (mais moi j’en mets toujours plus hinhinhin)
  • 1 c. à café de gingembre en poudre… minimum.
  • 4 œufs (ou : 4 c. à café de graines de chia + 5 c. à soupe d’eau et on laisse un peu gonfler dans un verre d’eau, et une banane bien mûre écrasée)

Le PIMPAGE, au choix ou à empiler :

  • 50 g de noix de pécan / de noix tout court / de noisettes / d’amandes / de tout ça mélangé. Vous les pilez grossièrement, le but n’est pas d’en faire de la poudre, mais que ça croque un peu dans le gâteau moelleux.
  • les zestes d’un citron / d’une orange (bio, sinon arghhh !) : vous les coupez en morceaux pas trop petits, et hop, dans la pâte.
  • des pépites de chocolat noir, pour les plus gourmands !
    Glaçage américain décoré de fleurs de bleuet

    Avec des fleurs de bleuet

  • le glaçage américain : à mon avis, le plus miam miam, certes, mais surtout le plus historiquement et géographiquement adapté à ce gâteau. On mélange 100 g de Saint-Morêt / Philadelphia au jus d’un citron bio (celui auquel on a pris les zestes, par exemple ;-)) et au moins 180 g de sucre glace. Le secret du glaçage, c’est toujours d’adapter la quantité de sucre glace pour obtenir la consistance voulue et de trucider tous les grumeaux (pour cela, le mixer plongeant est ton meilleur ami pour la vie <3). Le gâteau glacé doit patienter 12 h au frigo, en principe, et je vous préviens tout de suite : mieux vaut ne pas être chez soi.
    carrot cake glacage blanc oeuf etoile

    Léger glaçage au blanc d’oeuf

  • ou un glaçage au blanc d’œuf, qui cristallise plus. Là, vous mélangez le blanc d’œuf au sucre glace et une pointe de citron, vous étalez sur le gâteau, gardez un peu au frigo puis 10 mn à feu doux au four, pour figer définitivement le glaçage. On ne s’en met pas plein les doigts et ça craque sous la dent. M’enfin. Le fromage, y a que ça de vrai, non?

À mon humble avis, la cuisine, c’est bien quand c’est bon et pas trop compliqué.

Voici donc mes instructions :
mélangez tous les ingrédients, en commençant par les éléments secs (farine, levure, sel et bicarbonate, poudre d’amandes, sucre, épices…), puis ajoutez-y les œufs ou leurs substituts. Viennent ensuite les carottes râpées (plus c’est fin plus ça fond) et enfin, le pimpage éventuel.

montage carrot cake

Voici l’évolution de la pâte au fil des étapes. Comme vous pouvez le constater, c’est normal si ça ressemble à du vomi de dinosaure, c’est même très bon signe ! Et on clique sur l’image pour la voir en plus grand !

Hop, on huile un moule à l’ancienne, ou alors, hop, on verse la pâte dans un moule en silicone et on enfourne dans un four préchauffé à 180° C pendant 50 à 60 minutes.
À la sortie du four, on laisse refroidir (mais chaud c’est… trop bon!), puis on glace et on enferme au frigo, loin des yeux et des mains avides, pendant 12 heures.

2015-09-22 16.49.53

Vous m’en direz des nouvelles !
Bisous !

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram