Réseaux sociaux
dans  LES AMIS

Claire-voyante et le tarot psychologique

Publié par Charlie | Commentaires :3 | 22 avril 2015

Je vous présente aujourd’hui Claire. Je l’ai rencontrée la première fois que je suis allée chez Alexandra-Miss Crevette, il y a de cela un an et demi. J’étais avec une amie qui se posait beaucoup de questions sur sa vie professionnelle, et quand nous avons vu qu’une « voyante », Claire Pia, était installée dans la roulotte au fond du jardin d’Alex, nous n’avons pas hésité très longtemps… Mais nous y sommes allées ensemble : courageuses mais pas téméraires.

Et nous avons été assez impressionnées par ce que nous a raconté Claire… Et encore davantage quelques mois plus tard, surtout pour mon amie, à qui elle avait parlé de bébé et de maison… Tu m’étonnes !
J’ai été assez impressionnée, aussi, par Claire elle-même. Cette femme a un regard hors du commun ! Perçant, profond et bienveillant. Elle fait preuve d’une écoute et d’une clairvoyance qui m’ont tout de suite inspirée une grande confiance. On voit au premier coup d’oeil que c’est une belle personne.

Je me fais désormais tirer les cartes par Claire à chaque fois qu’on se retrouve chez Alexandra, dans cette ambiance festive et douce qui caractérise ses ventes. J’ai profité de la dernière, le 12 avril dernier, pour lui poser quelques questions… Sur elle, pour une fois ! 😉

voyante tarot rencontre femme

Qui es-tu, Claire ? Quels métiers as-tu exercés, quelles formations as-tu suivies ?

Je suis née en septembre 1962. Pendant plusieurs années, j’ai été costumière-habilleuse sur différents spectacles, et puis, un jour, je me suis fissurée le ménisque du genou. J’avais de la difficulté à me déplacer et je me suis dis : maintenant, je ne peux plus aller vers les autres, c’est à eux de venir vers moi.
Le tarot m’est apparu mais je n’étais pas trop convaincue. En parallèle avec mon métier de costumière j’avais suivi une formation de thérapeute avec Christian Flèche, j’ai pu découvrir la PNL, le décodage biologique, les croyances… et ça me plaisait beaucoup, j’avais même pensé à devenir thérapeute à ce moment là… Mais j’ai très vite laissé de côté cette idée. Tout se réalisa lorsque la thérapie s’est associée avec le tarot. Waouh, ce fut comme une évidence, une révélation !

Quand, comment, pourquoi as-tu commencé à tirer les tarots ?

Plusieurs signes, au fil des années, m’ont guidée vers les tarots. À l’adolescence, déjà, j’ai croisé une femme qui tirait les tarots avec un jeu de 32. Un peu plus tard, je rencontre une autre femme qui m’explique comment fonctionne ce jeu de 32. Et puis, en 1999, je rencontre une troisième femme qui tirait les tarots chez elle. C’est elle qui m’a offert mon jeu de tarot persan de Madame Indira, celui que j’utilise encore aujourd’hui. Et là, j’ai plongé dans les cartes (rires). Je ne m’attendais pas du tout à en faire mon métier un jour, c’était juste un moment de plaisir et d’échange avec les copines.

À la fin de l’année dernière, une médium (une quatrième femme!) m’a offert son pendule. Nous sommes encore dans la phase où on s’apprivoise, lui et moi ! 😉

tarot pendule medium voyante rencontre femme

La première fois que je t’ai consultée, un peu par hasard, j’ai été surprise par ta façon de tirer les tarots… Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Comment te définis-tu en tant que cartomancienne ?

Mon tarot est axé sur le présent, l’ici et maintenant. Je ne fais pas partie des « voyantes » qui vont vous prédire l’avenir, vous donner des dates, vous promettre un CDI ou LA rencontre qui va changer votre vie… Je suis plus médium-thérapeute, avec le support des tarots. Mon but, c’est de rendre mon consultant autonome, en lui faisant prendre conscience de ce qui l’habite inconsciemment. Je l’invite à s’observer, à se connaître mieux et à vivre en se respectant profondément.

Les tarots dévoilent des schémas et envoient des messages. C’est un outil pour se libérer. C’est important que mon consultant s’investisse, qu’il soit très présent et dans un certain lâcher-prise. Je commence par demander si on peut se tutoyer. C’est tout bête, mais le tutoiement est pour moi plus naturel et ôte certains tabous, on s’exprime plus librement, plus spontanément. Ça ouvre un chemin vers l’inconscient de la personne qui est avec moi.

Je travaille avec différents thèmes : amour – professionnel – général, etc. J’avoue une préférence pour le thème général, qui ouvre toutes les portes et autorise un véritable lâcher-prise, sans attentes fixées. Je ne fais pas trop dans les questions-réponses en oui ou non, mais j’y travaille en ce moment avec mon pendule… Ça peut apporter un plus à la consultation.

voyante pendule tarots voyance rencontre femme

Ce qui est étonnant, c’est que je peux tirer les tarots à quelqu’un (elle prend son jeu et commence à me tirer des cartes) à sa place et à distance. Ça fonctionne même par téléphone ! (Et en effet, les cartes qu’elle me tire correspondent tout à fait à ma situation actuelle…)

Est-ce que tu considères que tu as un don ? Est-ce que tu l’entretiens ?

Oh oui ! On a tous un don ! Il faut simplement en prendre conscience pour le développer. Je ne passe pas une journée sans manipuler mon tarot… J’en ressens le besoin et ça fait partie de mon travail. Et, depuis quelques mois, je m’entraîne à interroger mon pendule.

Il m’arrive parfois d’avoir le trac avant une consultation mais, dès que le consultant coupe le tarot, le trac s’envole. Comme un artiste qui monte sur scène !

tarot voyance medium femme rencontre

Est-ce que tu as des « flashs » ? Comment ça se passe : ce sont des images, des sensations…?

Oui ! Ça peut être des images, des sensations aussi, une énergie, une voix qui me guide.

Le tarot ne suffit pas, il y a aussi la médiumnité. Chaque carte a une signification, mais aussi une vibration spécifique pour chaque personne. Par exemple, les Hirondelles sont d’habitude porteuses de bonnes nouvelles. Mais un jour, je les ai tirées pour un homme, et elles me sont apparues comme des vautours… Malheureusement, c’était réaliste, il s’agissait de gens qui en avaient après son argent.

Est-ce que tu te tires les cartes à toi-même ? Je te pose cette question, car une de mes amies, une Claire aussi, se tire les cartes mais ne parvient pas à le faire pour quelqu’un d’autre…

Ton amie a peut-être un manque de confiance en elle… Je peux me tirer les cartes, et ça m’arrive, mais c’est extrêmement difficile ! On manque d’objectivité, de recul… C’est très difficile de décoder les messages que les cartes nous envoient sur nous-mêmes. Je peux voir ou ressentir une vibration mais, surtout, je me tire les tarots pour les travailler, pour ressentir de nouveaux outils.

Es-tu heureuse de faire ce métier ?

Oui, je suis heureuse de faire ce métier et je dirais même c’est une passion ! J’aime ce que le tarot et ma médiumnité apportent aux consultants, surtout quand il leur permet d’ouvrir des portes et de leur montrer leur propre chemin.

Pour finir, un petit moment de rêve… À quoi ressemblerait ta journée idéale, Claire ?

(Elle me montre la carte de l’île, qu’elle m’a tirée tout à l’heure) C’est être dans cette énergie-là : un état de plénitude, l’énergie qui circule librement, être en accord avec moi-même… et l’univers ! Être bien ! Ressentir l’harmonie… et l’amour, qui vont de paire.

tarot femme rencontre voyante ile plénitude

 

Merci Claire ! Si vous êtes encore plus curieux que moi et que vous avez d’autres questions, vous pouvez les poser dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !

Et si vous souhaitez consulter Claire, vous pouvez lui envoyer un mail : clairepia@hotmail.fr ou la retrouver sur sa page Facebook !

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram