Réseaux sociaux
dans  CRÉA,  LES AMIS

J’aime les femmes

Publié par Charlie | Commentaires :0 | 10 mai 2018

Avec un titre comme celui-là, normalement je vais péter les scores de fréquentation de mon site… Et telle que vous me connaissez un peu, à force, vous vous doutez que c’est mon but ultime !

Le contexte

Le week-end dernier, j’étais à Grenoble pour mon premier Hero Festival, sur les conseils des copines Elisabeth et Andy de Licomotive, rencontrées à mon expo catastrophique de l’Isle sur la Sorgue. C’est mon premier « gros salon », je suis plus habituée aux boutiques éphémères, marchés de créateurs et foires artisanales… Le vendredi, au moment de m’installer, je réalise que je ne suis pas vraiment équipée pour ce genre d’événement, mais je n’ai pas le temps de flipper : Andy me déplie deux tables et une nappe, et mes deux voisines Angel of Hell sont plutôt des bonnes fées que des diablesses, présentoirs et objets de déco envahissent mon stand et en font le plus joli univers O’Plumes que j’ai jamais conçu en 3 ans !

À mon retour, j’avais prévu un petit shooting photo informel avec ma copine Kate et mon nouvel ami Xavier, auteur et photographe.

J’étais, objectivement, sidérée de fatigue : 6h de route et 5 covoitureurs le vendredi, deux journées de 12h d’expo quasiment sans quitter mon stand car je suis seule donc pas évident de faire des pauses, même avec les meilleures voisines du monde ! Et 5h30 de route avec encore 5 covoitureurs le dimanche soir, tout ça en me couchant à 2h du matin jeudi, vendredi et samedi… Arrivée chez moi à 2h30 dans la nuit du dimanche au lundi, il me restait deux commandes à emballer et affranchir, et me lever tôt car la Poste de mon village ferme ses portes à 11h, avant de filer profiter de l’aide de mes amis pour shooter les bijoux au lieu de me blottir en PLS* dans mon lit !

L’avantage, quand je suis épuisée, c’est que je suis relativement calme, et donc supportable pour mon entourage. L’inconvénient, c’est que les choses m’impactent presque à mon insu.

On shoote !

J’avais apporté quelques robes, Kate se changeait, je choisissais un headband Athéna ou Nahko, je la coiffais, ajoutais une paire de boucles d’oreilles ou un collier et regardais Kate poser devant Xavier avec un air absorbé qui la faisait rire aux éclats. Il y avait une pensée qui doucement (très doucement…) s’imposait à moi. J’aime les femmes. 

Je suis émerveillée par leur beauté, leur puissance et leur délicatesse.
Leur solidarité, leur écoute et leur bienveillance me bouleversent.

Quand je découvre un de mes bijoux sur l’une d’entre vous, je suis souvent émue : « C’est la première fois que je le vois porté. » C’est la maman-bijoux fière de son petit qui parle.

En dessous de cette voix, il y a autre chose, qui m’a parfois mis les larmes aux yeux, et je n’avais encore jamais vraiment mis le doigt dessus. Je dis parfois que le bijou, ça doit être un révélateur de beauté. Mais qu’il doit aussi être léger, doux à porter comme une caresse ; sa mission c’est d’illuminer, de souligner.
Quand je travaille la résine, j’ai cette impression physique de saisir un petit bout du trésor de la beauté du monde et de la mettre sous cloche, de la rendre ainsi plus visible et transportable.
En voyant Kate avec ma robe de mariée vintage, des plumes dans les cheveux et autour du cou, puis en amazone, son visage noble couronné d’un Athéna de paon, j’ai réalisé que c’est ce que je fais aux femmes avec mes bijoux en cuir et plumes, révéler leur beauté, la rendre conquérante, douce et puissante.

 

Ça m’a rappelé mon dernier séjour en Provence où je retrouvais ces âmies que j’aime tant et plus. L’une portait de très jolies boucles, et j’ai écarté délicatement une mèche de cheveux pour mieux les admirer… et réaliser que c’était moi qui les avais faites ! Je vous jure… Je me fais rire toute seule parfois ! Mais quel plaisir inouï de redécouvrir ainsi que mes créations me plaisent vraiment, et encore plus sur vous.

Et puis, il y a eu cette photo de Violette dont je lis le blog Sois belle & parle depuis une bonne dizaine d’années. C’était dimanche, j’étais dans cette halle d’expo et je scrollais mon fil d’actu Instagram lorsque sa photo est apparue. J’ai fait « Wouaaaah ! » Et je me suis dit que ça, c’était vraiment l’image de la joie. La lumière, la femme, le sourire, le look… Tout est absolument parfait et sublime. Alors je lis la légende avant de lâcher mon petit comm’ de fan. Ho ! Je remonte sur la photo… Oh oui !! Elle porte mes boucles d’oreilles en perles de jade et plumes de coq issues de l’économie circulaire. Feu d’artifice dans mon coeur <3

Un immense merci à vous toutes, vous rendre belles et rayonnantes c’est ma plus grande joie !!

Et merci à Xavier dont la gentillesse et la générosité ont embelli mon lundi… et toute ma semaine 🙂

 

 

*PLS : Position Latérale de Sécurité. La seule qui vaille dans ce genre de contexte, avec un cookie au réveil.

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram