Réseaux sociaux
dans  SPIRIT

Parisienne à la campagne : 2 ans après le changement

Publié par Charlie | Commentaires :9 | 26 février 2015

Ça fait deux ans que j’ai pris mes clics et mes clacs et que je suis partie de Paris avec mon (ex-)amoureux pour m’installer à la campagne, en Provence plus exactement.
Ça fait un an que je songe à vous parler de ce déménagement et de ses conséquences à tous les niveaux, et que je repousse sans cesse l’échéance pour des tas de raisons plus ou moins valables.

Reconnaissant cela et m’essayant depuis quelques mois à plus de spontanéité surtout pour les choses difficiles (pour moi), c’est parti pour un petit bilan ! Il s’est passé quoi ces deux dernières années ? J’ai quitté quoi, j’ai trouvé quoi ?

Rappelons d’abord que quitter Paris a d’abord été un projet personnel de long terme, avant de se transformer en projet de couple à très court terme.

Au niveau professionnel

iris changement de vie parisienne campagne provence

J’ai quitté un CDI dans l’édition, poste rare et précieux s’il en est. Au début du projet de vie de couple, je voulais monter une librairie-salon de thé, le rêve de mon adolescence. Je travaillais sur le projet depuis plusieurs mois, mais j’ai finalement reculé devant le peu de chances de réussir à monter quelque chose de viable. Même mon ancien patron, éditeur de son métier et ayant donc plutôt intérêt à voir proliférer les librairies indépendantes (surtout acquises à sa cause haha !), me l’avait franchement déconseillé.

La première année, j’ai donc travaillé en free lance dans l’édition, tout en devenant community manager pour deux petites entreprises françaises. Je suis également revenue à mes créations de bijoux à plumes, en prenant l’affaire plus au sérieux, décidée à essayer de croire un peu en moi.
Ça n’a pas été sans mal… Autant vous dire que quand on est habitué à retrouver chaque jour une équipe de travail bourrée de gens qu’on aime vraiment énormément, se retrouver seule à monter une entreprise dans une région inconnue… Ça stresse un peu !

Au bout d’un an, ne gagnant pas ma vie de façon confortable, mon couple battant de l’aile, et me sentant assez isolée finalement dans un travail free lance à domicile, j’ai décidé de chercher un boulot. Que j’ai trouvé très rapidement (ça m’a pris environ 15 minutes, sans compter le transport. Je sais, j’ai une chance insolente), qui ne correspond pas à ma formation, certes, mais m’apprend beaucoup et ne me prend pas la tête le soir quand je rentre chez moi. J’ai signé un CDI après un petit CDD pour vérifier que tout allait rouler.

Seul défaut de ce job : il est à plein temps. Je voulais un temps partiel pour avoir un vrai temps à consacrer à mes bijoux sans rogner trop sur ma vie privée, c’est raté. Mais, depuis ma séparation, il s’avère que c’était un bon choix de prendre le job intéressant et tant pis pour le temps complet, car sinon je m’en sortirais beaucoup moins bien financièrement parlant. Une rupture permettant de récupérer beaucoup de temps pour soi tout seul, on va dire que le couple temps-argent s’équilibre et que c’est gagnant !

Bilan pro : plein de nouvelles expériences > confiance en moi grandissante > épanouissement.

Au niveau amical

capucine lumière parisienne changement de vie provence campagne

Je quittais mes amis chéris adorés avec l’idée, bien sûr, qu’on ne se perdrait pas, pour rejoindre un très bon ami, quelques bons copains et des connaissances. Aujourd’hui, mes vrais amis parisiens sont toujours présents dans ma vie ; je passe, il est vrai, beaucoup plus de temps au téléphone qu’avant. Textos, mails, Facebook… Merci la technologie ! Et les courriers de certaines ont été de vraies bouffées d’oxygène et des pépites d’amour exposées sur mon bureau, merci la Poste !
Il est certain que nos relations ont évolués, que la distance n’a pas que du bon, et que c’est parfois très difficile d’être loin des gens qu’on aime ! La première année, je ne suis allée que 3 fois à Paris. La deuxième, 4 fois. C’est peu ! Mais depuis que je suis tata (hystérie inside), j’y vais plus souvent parce que je ne veux pas que mes nièces me demandent « T’es qui ?! » un jour en m’ouvrant la porte…

Autour de moi, j’ai construit de belles amitiés, j’ai passé des moments inoubliables entourée de bandes d’amis absolument charmantes. La nature est omniprésente, il fait bon vivre dans le Sud, les déjeuners durent longtemps, la saison des barbecue ouvre en avril, on a de la place dans les jardins pour organiser de grands banquets… L’hiver, on hiberne pour de vrai, comme ailleurs les marmottes : il faut récupérer d’un printemps-été-automne très festif. C’est un autre rythme, une autre respiration, et cela me plaît. Avoir de la place pour accueillir les amis parisiens est un vrai plus, et eux, ça leur fait voir un peu le soleil, ce qui n’est pas négligeable pour leur vitamine D !

Bilan vie privée : j’ai finalement plus de vrais amis qu’avant ! Et surtout, quand je les vois, je prends le temps d’en profiter vraiment.

D’une façon générale

ciel couleurs parisienne campagne changement de vie provence

– Je prenais le métro ou un Vélib’ (j’étais accro) pour aller voir mes amis ; je sortais régulièrement dans des bars.
Aujourd’hui, je prends ma voiture… et je mets une demie-heure pour voir mes amis les plus proches ! Une heure voire une heure et quart, pour les plus lointains. On est plus chez les uns ou chez les autres que resto-bar, mais ça n’est pas pour me déplaire. Et ma banquière me dit merci, aussi parce que niveau shopping, être loin des PUBS omniprésentes, ça aide beaucoup à consommer moins et plus responsable !

– j’allais souvent à des concerts gratuits ou presque… C’est sans doute ce qui me manque le plus : je suis allée à trois concerts depuis mon déménagement… Dont un à Paris !

– je vivais seule avec mon chat, en appartement… Et je vis à nouveau seule avec mon chat en appartement ! J’avais dit : « Rodolphe et moi, on ne nous remettra plus jamais en appartement »… Allez, c’était une blague quoi ! Je transforme petit à petit mon appart en jardin, de toute façon 🙂 (Lui n’est pas super content du retour en appart, vous vous en doutez…)

– à Paris, je dirais que les saisons se suivaient et se ressemblaient… Mon dernier été parisien a été marqué par ce fameux mois de juillet où il faisait une dizaine de degrés et il pleuvait quotidiennement !
En Provence, le moins qu’on puisse dire c’est que les saisons sont marquées, à tous points de vue : il fait très (très très) chaud l’été, on a un « vrai » hiver (il a neigé et ça a tenu presque 5 jours dans les collines !), un bel automne, des printemps pluvieux ou radieux… Mais des saisons !

– à Paris, je prévoyais souvent 15 jours à l’avance un dîner avec ma meilleure copine, la faute aux agendas surplein.
Ici, en général, on s’invite chez les amis : « hello, vous faites quoi ce soir ? » C’est à la cool on va dire…

– Ce qui me manquait le plus, à Paris, c’était les arbres et le ciel. J’avais l’impression de vivre entourée de murs, même quand j’étais à l’extérieur. Je me sentais étouffée.
Ici, même en hiver, je passe beaucoup plus de temps dehors. C’est moins évident depuis que j’ai un boulot à plein temps et une absence de jardin, mais je suis 100 fois plus en contact avec la nature qu’avant. Rien que ma route pour aller bosser est un pur bonheur : collines, montagnes, arbres… Ciel ciel ciel !

– Je ne tousse plus ! Moi qui suis abonnée aux allergies respiratoires (pollution, poussière, acariens, plumes (ahem !)…), je vais beaucoup mieux ! C’est peut-être aussi parce que depuis ma séparation, il n’y a plus aucun oreiller à plumes dans mon lit : je ne tousse plus du tout, et ça, je peux vous dire que c’est un luxe incroyable dans ma vie !

Voilà, ouf, c’est fait ! Un peu galère à écrire ce genre d’articles, il y a tant à dire et je ne sais pas ce qui vous intéresse en particulier… Du coup si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas ! Les commentaires sont faits pour ça, et partager votre expérience qui pourra être utile à d’autres, allez savoir 😉

Bonne journée les petits loups !

Commentez sur Facebook
facebook
twitter
googleplus

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connectés !

Recevez la newsletter avec mes dernières actualités sur le blog, les promotions ou les nouveautés sur la boutique !
 

Je m'inscris

Sur instagram